webleads-tracker

Bilan de la cybersécurité en 2020

2 février 2021

Par dans Sécurité

Chaque année, le dispositif cybermalveillance.gouv.fr, auquel Flexsi participe en tant qu’expert cybersécurité, mène une étude pour connaître l’exposition des internautes aux divers risques en matière de cybersécurité. La dernière en date, réalisée en juillet 2020 par l’Institut National de la Consommation (INC), révèle que 90 % des internautes sondés ont déjà été victimes au moins une fois d’un acte de cybermalveillance. Dans le même temps, 80 % des personnes interrogées s’estiment suffisamment sensibilisées et informées sur les risques liés à internet. Découvrez les chiffres à connaître sur l’évolution de la cybersécurité en France, pour vous permettre de mettre en œuvre les mesures adéquates pour vous en prémunir, vous et votre organisation.

Attaques les plus fréquentes en 2020

L’étude de l’INC révèlent que, parmi les sondés :

  • 70 % ont eu affaire au moins une fois à du phishing (hameçonnage) ;
  • 52 % ont reçu une demande d’argent d’une personne usurpant l’identité d’un proche ;
  • 52 % ont rencontré un virus informatique ;
  • 39 % ont reçu un courriel d’un interlocuteur prétendant avoir piraté leur ordinateur ou webcam ;
  • 25 % ont eu leur compte de messagerie ou de réseau social piraté et utilisé à leur insu ;
  • 10 % ont subi du cyberharcèlement.

Comportements suite à un acte de cybermalveillance

D’après l’étude, la moitié des répondants affirme ne pas savoir à qui s’adresser en cas de problème. Cependant, 84 % des victimes d’une fraude à la carte bancaire ont contacté leur banque, mais seulement 26 % ont porté plainte.

Hormis pour l’utilisation de la carte bancaire où la prise de contact auprès de la banque est courante, les répondants n’ont réalisé aucune action en particulier après un acte de cybermalveillance.

Réflexes à adopter face à la cybermalveillance

  • Faites toujours attention aux mails que vous recevez d’un organisme officiel ou d’un fournisseur : assurez-vous que la charte graphique de l’organisme ou de la société est respectée, qu’il ne compte aucune faute d’orthographe, que l’adresse d’expédition n’est pas exotique et correspond à la typologie des mails de l’organisation… tout élément différent doit vous alerter. Dans le moindre doute, ne cliquez pas sur le lien ou le fichier joint : rendez-vous directement sur la plateforme officielle.
  • Quand un proche vous demande de l’argent par mail ou messagerie, appelez-le pour s’assurer qu’il ne s’agit pas d’une usurpation d’identité.
  • En cas de piratage d’un compte, de réception d’un courriel menaçant, déclarez l’incident sur la plateforme gouvernementale www.cybermalveillance.gouv.fr.

Protection informatique : l’affaire de tous

En 2020, les actes de cybermalveillance ont crû de manière exponentielle : +500 % de tentatives de ransomwares entre mars et septembre 2020. En France, 18 % des entreprises victimes de ransomware ont payé une rançon pour retrouver leurs données. Le montant total des rançons a représenté dans le monde 356 millions d’euros l’année dernière.

Pour vous assurer que votre organisation est suffisamment protégée, réalisez une évaluation régulière de la sécurité de votre organisation.

Article écrit en collaboration avec la fédération EBEN dont fait partie Flexsi.

Logo de la fédération EBEN, des entreprises du bureau et du numérique

À propos de l'auteur Étienne Bompais-Pham

Étienne Bompais-Pham

« Nul ne doit ignorer l’informatique et ses enjeux. » Responsable marketing et communication de Flexsi, Étienne Bompais-Pham fait en sorte de vulgariser les sujets numériques et informatiques les plus complexes que doivent maîtriser toutes les organisations aujourd’hui pour leur assurer sécurité, productivité et succès. Pour y parvenir, il s’appuie sur l’ensemble des talents que comptent les équipes d’experts de Flexsi.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *