webleads-tracker

Qu’est-ce que le cloud ?

4 février 2020

Par Étienne Bompais-Pham dans Cloud

Vous entendez parler de cloud autour de vous, mais vous ne savez pas de quoi il s’agit exactement. Y a-t-il un lien avec les data centers présents chez les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) ? Le serveur installé dans vos locaux constitue-t-il du cloud ? Sinon, votre PME a-t-elle intérêt à migrer vers cette solution ?

Sans entrer dans le détail technique, nous allons vous présenter ce qu’est le cloud, les 3 types qui existent (public, privé et hybride), les différents service qui existent (IaaS, PaaS et SaaS), son coût et si votre société doit investir dans cette solution. 

Le cloud computing, c’est quoi ?

Face aux besoins de mobilité et d’accessibilité de l’information, nos environnements de travail se dématérialisent. On parle de virtualisation du poste de travail. Celle-ci s’appuie sur le cloud pour rendre accessible les données ou applications depuis n’importe quel point d’accès.

Le cloud computing, ou informatique en nuage, consiste à exploiter la puissance de calcul ou le stockage de serveurs informatiques distants auquel vous accédez via une connexion internet.

Il remplace peu à peu les serveurs sur site qui hébergent les données de l’entreprise en local.

Cloud privé/cloud public

Il existe 3 types de cloud :

  • cloud public : même si vous seul avez accès à vos données et applications, ces dernières sont stockées sur des serveurs mutualisés auquel vous accédez via une connexion internet. La mise en commun du support de stockage vous permet de partager et réduire les coûts. Il s’agit des solutions que vous proposent Amazon (AWS), Microsoft (Azure) ou OVHCloud.
  • cloud privé : hébergé chez un prestataire ou en interne, l’espace de stockage vous est entièrement dédié. Vous y avez accès via une connexion VPN sécurisée. Les frais sont plus élevés, car vous seul occupez l’espace de stockage.
  • cloud hybride : il s’appuie sur le cloud public et le cloud privé. Généralement, les données les plus sensibles sont stockées dans du cloud privé pour assurer un meilleur contrôle et une meilleure protection des données ; les applications les moins sensibles sont quant à elles stockées dans du cloud public pour bénéficier de coûts réduits et d’une très haute disponibilité.

Les différents services : IaaS, PaaS et SaaS

Selon vos compétences et vos besoins, vous pouvez disposer de trois types de services :

Infrastructure as a Service (IaaS)

Une solution IaaS fournit l’infrastructure informatique, c’est-à-dire des solutions de virtualisation, des serveurs, du stockage de données. Elle permet de dématérialiser l’infrastructure matérielle.

Vous déléguez à votre fournisseur :

  • l’installation des serveurs fichiers
  • les réseaux
  • le stockage des données.

Votre direction des systèmes d’information gère pour sa part :

  • les serveurs
  • les logiciels et leur paramétrage
  • l’intégration SOA (architecture orientée services).

Platform as a Service (PaaS)

Une solution PaaS fournit les services de l’IaaS (dématérialisation du matériel), ainsi que les applications middlewares : systèmes d’exploitation, serveur web, base de données, etc.

Ce type de cloud permet de bénéficier d’une solution évolutive et d’une préconfiguration de l’environnement technique.

Software as a Service (Saas)

Une solution SaaS fournit logiciels et applications, en plus des services IaaS et PaaS. Ce service inclut l’installation, la maintenance, le fonctionnement et la configuration. L’interface d’utilisation du logiciel ne nécessite pas de connaissance informatique ou technique préalable.

Les logiciels SaaS sont souvent disponibles sous forme d’abonnements mensuels.

Il s’agit par exemple de votre messagerie en ligne Outlook : Microsoft gère pour vous la maintenance des serveurs, réseaux, logiciels, etc. C’est transparent pour vous.

Avantages du cloud

L’avantage du cloud réside dans sa grande souplesse :

  • de stockage : le recours au cloud vous permet de bénéficier d’une certaine élasticité dans l’espace de stockage, pour s’adapter à vos besoins actuels et futurs
  • de puissance et de bande passante : les grands centres de données disposent d’une infrastructure de grande qualité vous assurant une très haute disponibilité
  • de coût : vous ne payez que ce dont vous avez besoin, en termes de stockage, de puissance et de bande passante, selon les applications et les fichiers à stocker.

Coût

Les serveurs sont loués à la demande :

  • par tranche d’utilisation, comme l’espace de stockage
  • selon des critères techniques, comme la puissance et la bande passante
  • au forfait.

La question est-elle : faut-il du cloud ou quel cloud choisir pour votre organisation ?

Que vous soyez un grand groupe, une PME ou a fortiori une ETI, la question du cloud pour votre entreprise ne se pose pas. Pour la nouvelle génération que vous avez besoin de recruter pour la croissance de votre activité, qui représente aujourd’hui 50% de la population active, le nomadisme (télétravail, accès aux données de l’entreprise depuis un mobile…) est un des critères les plus importants. Or celui-ci repose en grande partie sur le cloud.

La question que vous devez vous poser est la suivante : faut-il mettre toutes vos données et applications dans le cloud public, privé ou opter pour de l’hybride ? La réponse dépend de votre budget, de vos besoins d’accessibilité et de sécurité.

Flexsi, spécialiste de l’infrastructure, du cloud privé et public, vous propose un accompagnement personnalisé :

  • audit des installations, utilisations et besoins
  • préconisations techniques adaptées
  • déploiement et administration des serveurs
  • accompagnement des utilisateurs
  • infogérance, support technique et assistance aux utilisateurs.

Demandez un diagnostic complet de votre data performance.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *