webleads-tracker

Qu’est-ce que le cloud hybride ?

6 octobre 2020

Par Guillaume Mathieu dans Cloud

Vous devez bientôt renouveler votre infrastructure informatique et vous avez à engager des investissements pour accompagner l’évolution de votre entreprise pour les 5 prochaines années. Vous ne pouvez donc pas vous permettre de faire le mauvais choix, entre une solution exclusivement cloud ou locale (On-Premise). Et si la solution se trouvait entre les deux, avec un serveur physique en interne ou dans un centre de données (data center) et une partie des données et applications hébergées dans le cloud ? C’est ce que l’on appelle le cloud hybride.

Dans cet article, nous vous expliquons ce qu’est l’« hybrid cloud », à quoi cela sert, quels sont ses avantages et quel type d’organisations doit passer à cette solution. Mais dans un premier temps, revenons sur l’origine du cloud (privé et public) pour vous expliquer ce que cette technologie peut apporter à votre organisation.

Définition du cloud privé

Le cloud privé consiste à sous-traiter l’hébergement physique (salle informatique climatisée et sécurisée) à un tiers. Dans une infrastructure de cloud privé, le client continue à gérer la ou les solutions de virtualisation (Hyper-V, VMWare ESX).

Pour la simplification de cet article, quand nous parlerons de « cloud » dans cet article, nous ferons systématiquement référence au cloud public, du type Microsoft Azure, AWS ou Google Cloud.

Définition du cloud public

Le recours au cloud a commencé par la messagerie, avec au départ BPOS, devenu depuis Microsoft Exchange Online (intégré à Microsoft 365). Des services d’Infrastructure as a Service sont ensuite apparus chez Amazon (AWS) et Google (Google Cloud).

Les solutions cloud peuvent être plus onéreuses que leur équivalent sur site. En effet, contrairement à certaines architectures locales, les infrastructures cloud sont hautement disponibles et les données sont répliquées sur plusieurs sites. Une solution sur site basée sur un seul serveur physique avec un stockage local sera toujours moins coûteuse que le cloud public.

Certains scénarios sont économiquement très favorables au cloud :

  • pour une PME, le cloud peut être très intéressant si celle-ci a besoin d’un environnement très hautement disponible (dans ce cas, l’infrastructure On-Premise peut être plus onéreuse que l’architecture cloud) ;
  • certains clients n’ont besoin de faire fonctionner leurs machines qu’une fois par mois lors de la consolidation de la comptabilité, par exemple ;
  • lors d’un renouvellement d’infrastructure, il peut être intéressant de migrer des serveurs applicatifs qui seront à court terme remplacés par une version SaaS, pour éviter un investissement matériel coûteux ;
  • le recours au cloud public permet de modifier la configuration matérielle de manière dynamique, en fonction des besoins de stockage, de puissance ou de bande passante ;
  • le cloud public permet l’adoption de services PaaS. Azure SQL Database permet par exemple d’héberger vos bases de données dans un serveur SQL Server infogéré par Microsoft. Votre seule préoccupation doit être de valider le support de la solution Azure SQL Database par l’éditeur de la solution.

Cloud hybride : définition

Le cloud hybride est une solution qui associe un serveur local (On-Premise) à un ou plusieurs services cloud public.

À quoi sert le cloud hybride ?

Le cloud hybride permet de bénéficier des avantages du cloud privé ou local (On-Premise), et du cloud public, sans leurs inconvénients.

Si vous n’avez pas besoin de haute disponibilité ou s’il vous faut allumer certaines machines en permanence avec une configuration fixe, il sera financièrement plus intéressant d’investir dans une infrastructure locale pour y stocker certaines données et/ou applications. De même, si des contraintes légales vous empêchent de conserver des données dans un service de cloud public, vous pouvez les conserver sur site ou dans un cloud privé.

Si vous disposez d’un seul site, et donc d’une seule salle informatique, l’offre Microsoft Azure Site Recovery vous permettra de disposer d’un plan de reprise d’activité avec une « seconde salle informatique » qui serait, en pratique, le centre de données Microsoft Azure (cloud public).

Le saviez-vous ?

Microsoft Azure est certifié Hébergeur de Données de Santé (HDS) tel que défini dans l’article L.1111-8 du Code de la santé publique français. Microsoft résume ses engagements sur son trust center.

Avantages de l’hybrid cloud

Le cloud hybride offre 3 avantages :

  • un bon mix entre sécurité et disponibilité, en conservant vos données avec des contraintes légales dans votre serveur local (On-Premise) ou en cloud privé, et en hébergeant dans le cloud public applications et données pour favoriser la mobilité de vos collaborateurs
  • une grande élasticité en déplaçant les charges entre les solutions de cloud computing à mesure que les besoins en stockage ou calcul (processeur) varient, par exemple si vous avez des besoins ponctuels dans l’année (période de soldes si vous êtes un e-commerce)
  • une optimisation des coûts en permettant de bénéficier du meilleur du cloud tout en contrôlant ses coûts.

Exemple de cloud hybride

Voici un exemple d’infrastructure en cloud hybride, avec vos données dans votre infrastructure et le reste hébergé chez Microsoft Azure.

Votre organisation doit-elle passer au cloud hybride ?

Pour information, 84 % des sociétés de la zone EMEA ont déjà basculés leur messagerie sur Microsoft 365, G-Suite ou équivalent.

La question porte sur le pourcentage de cloud public à déployer au sein de votre organisation. Et la réponse à celle-ci dépend du coût de l’infrastructure informatique ramené à l’utilisateur, que celui-ci se trouve dans le cloud public ou sur un serveur On-Premise.

Organisations de moins de 10 utilisateurs

Pour des sociétés de moins de 10 utilisateurs, les coûts imposés par la maintenance et la supervision des infrastructures On-Premise ou en cloud privé invitent plutôt à opter pour une organisation full cloud, avec :

  • les applicatifs métier en mode SaaS (via un portail web)
  • les bureaux virtuels dans Azure avec les solutions Virtual Desktop et Windows 10 multisessions
  • le stockage des données dans Microsoft Teams
  • la sauvegarde via Azure Backup.

Organisations de plus de 10 utilisateurs

Pour les entreprises de plus de 10 utilisateurs disposant d’un budget permettant l’achat, la maintenance et la supervision d’un serveur, au vu du nombre de machines virtuelles nécessaires à votre activité, il est intéressant d’opter pour une solution de cloud hybride.

Conclusion : le cloud hybride une réalité qu’il convient d’encadrer et de protéger

Le cloud hybrid est une réalité dans la majorité des organisations, avec le stockage de votre messagerie dans le cloud. Reste à savoir s’il est intéressant, en fonction de vos besoins et de votre budget, d’y stocker davantage de données et applications. Pour déterminer la solution la plus adaptée, un audit précis de vos applications métiers, du dimensionnement de votre stockage et des habitudes de travail de vos équipes doit être réalisée. Il ne faut pas non plus oublier de diagnostiquer votre réseau et sa sécurité pour s’assurer que vous pourrez toujours accéder à vos données et applications, et prévenir toute fuite de données.

C’est ce que nous appelons, chez Flexsi, un Diagnostic de Data Performance. À partir d’une cartographie de l’ensemble de votre installation informatique et de vos données, nos ingénieurs (certifiés Microsoft, HPE, Fortinet et Veeam) vous préconisent une architecture technique pour améliorer la productivité et la sécurité de votre organisation digitale. Demandez-nous conseil au 01 55 65 17 17 ou via notre formulaire de contact.

Webinaire Bulletin de paie électronique

À propos de l'auteur Guillaume Mathieu

Guillaume MathieuDirecteur technique de Flexsi, Guillaume Mathieu est consultant infrastructures et cybersécurité des architectures de toute taille, de la PME au groupe international. En tant que MVP (Most Valuable Professional) de Microsoft, il possède une connaissance approfondie des produits et services Microsoft, tout en étant capable de concevoir des infrastructures autour de diverses plateformes, produits et solutions pour optimiser les systèmes informatiques de nos clients. Il est l’auteur de nombreux livres blancs, disponibles gratuitement sur son blog Msreport.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *